Success Story: Neurologue française-lituanienne obtient l’approbation.

23. April 2015

International Recruiting

Au sein de l’équipe de Medi­ca­lOn­boar­ding Ger­many se mul­ti­plie les off­res d’emploi: En Bavière par exemple, on cher­che dése­s­pé­ré­ment des car­dio­lo­gues, dans un hôpi­tal du Bade-Wurtemberg il man­que des inter­nes, en Alle­ma­gne du Nord on se pla­ind de l’absence de phy­sio­thé­ra­peu­tes et cetera et cetera. C’est pour cela que notre équipe de recru­te­ment est sans cesse et par­tout à la recher­che de per­son­nel qua­li­fié, avec lequel les pos­tes vacants pour­rai­ent être pour­vus. Pen­dant cette recher­che notre équipe fait la con­nais­sance de beau­coup de gens et d’histoires, comme par exemple de Made­moi­selle F., qui a une grande diver­sité cul­tu­relle. Avec des ori­gi­nes liba­nai­ses elle a décidé de pas­ser ses étu­des de méde­cine à la fois en France et dans les pays Bal­ti­ques, de plus elle a fait de nom­breux sta­ges et de béné­vo­lats en France et dans autres pays comme la Bel­gi­que. La jeune femme, énor­mé­ment moti­vée et douée pour les lan­gues, a sans pro­b­lè­mes réussi le «Pati­en­ten­kom­mu­ni­ka­ti­ons­test» et obtenu l’approbation alle­mande. Pour­quoi elle a choisi jus­te­ment l’Allemagne?

1/ Madame F., vous êtes française, vous avez fait vos étu­des et votre for­ma­tion en France et en Litu­a­nie et vous vou­lez tra­vail­ler en Alle­ma­gne, si bien que vous devez dans ce but apprendre la lan­gue et rég­ler beau­coup de bureau­cra­tie. Pour­quoi l’Allemagne? Comme vous par­lez éga­le­ment par­fai­te­ment anglais et arabe, il y a beau­coup des pays dans les­quel­les vous pour­riez tra­vail­ler?
En effet grâce à ma grande diver­sité cul­tu­relle j’aurai très bien pu con­ti­nuer ma for­ma­tion médi­cale dans un autre pays comme la France, la Suisse ou bien la Grande Bre­ta­gne. N’ayant jamais étu­dié l’Allemand en France durant mes années sco­lai­res j’ai tout de même choisi de venir ici pour pou­voir pro­fi­ter d’un sys­teme medi­cale très fle­xi­ble avec un choix de for­ma­tion assez important. Dans d’autre pays comme la France le choix de spé­cia­li­sa­tion ce fait à la suite d’un con­cour natio­nal qui déter­mine votre spé­cia­lité sui­vant le nom­bre de poste libre dans chaque domaine médi­cal. En Alle­ma­gne le sys­teme est beau­coup plus fle­xi­ble avec une pos­si­bi­lité de pos­tu­ler direc­te­ment dans chaque ser­vice hos­pi­ta­lier. Plus fle­xi­ble, plus per­so­nel (entre­ti­ent direct avec les Chefs de ser­vices), assez rapide (après avoir appris la lan­gue), le salaire est aussi plus important en Alle­ma­gne (en France un doc­teur en debut de spé­cia­lité gagne envi­ron 1400 euro sans que les impôts de fin d’année n’ai été déduit) et bien sure la for­ma­tion médi­cale Alle­mande est trés bonne avec une renom­mée inter­na­tio­nale. Les hôpi­taux ont besoin de méde­cin ici en Alle­ma­gne et les por­tes sont assez ouverte pour les étran­gers qui sont moti­vés et deter­mi­nés.

2/ Qu’est-ce que vous avez dû rég­ler avant que vous puis­siez poser votre can­di­da­ture ici en Alle­ma­gne et com­ment cela se pas­sait?
Pour poser ma can­di­da­ture ici en Alle­ma­gne j’ai bien sûre du apprendre l’Allemand (le plus dure), cela prend envi­ron 8 mois en cours inten­sifs pour avoir le niveau B2 sachant que j’avais déjà fait le niveau A1 en fin de mes étu­des médi­ca­les. J’ai aussi suivi quel­ques semai­nes de cours C1, néces­saire main­tenant pour pou­voir tra­vail­ler ici. Pen­dant ce temps j’ai fait quel­ques sta­ges pour pou­voir me prépa­rer à l’examen “Pati­ent­kom­mu­ni­ka­ti­on­test”. Après la vali­da­tion de cette examen j’ai pré­senté mes papiers pour l’approbation que j’ai reçu après quel­ques semai­nes. Tout cela est assez claire si on suit cor­rec­te­ment les étapes expli­quées par le sites de Bun­des­ärz­te­kam­mer.

3/ Est-ce que vous pour­riez nous expli­quer en quel­ques mots les gran­des dif­fé­ren­ces du sys­tème de santé en France, en Alle­ma­gne et en Litu­a­nie? Ou est-ce qu’il y a plu­tôt des con­ver­gen­ces?
En Alle­ma­gne le sys­tème de santé est bien sûre très moderne com­paré à la Litu­a­nie avec des moy­ens de for­ma­tion beau­coup plus important et un salaire beau­coup plus élevé. Par rap­port à la France le salaire est aussi plus important (comme dit plus haut). La France et l’Allemagne ont tout de même une qua­lité de soin medi­caux assez pro­che mais je pense que la vie, l’économie, et les oppor­tu­nités de car­ri­ère reste meilleu­res en Alle­ma­gne. Je ne dis pas que c’est plus simple qu’autre part mais je pense que la chance est don­née à tout le monde de réus­sir si la per­sonne est moti­vée et déter­mi­née.

4/ Est-ce que vous savez encore, com­ment vous avez décou­vert Medi­ca­lOn­boar­ding Ger­many (MOG) et est-ce que vous êtes con­tente avec l’entretient?
J’ai ent­en­dus parlé de MOG par inter­net et j’ai trouvé que l’agence a été d’une aide indis­pensa­ble pour trou­ver un tra­vail. Une equipe très aima­ble et pro­fes­si­onnelle. J’ai obtenu enor­me­ment d’entretient grâce à eux et très vite un poste avec mes critè­res recher­chés.

5/ Avez-vous déjà des pro­jets d’avenir ou bien un grand rêve, ou et dans quel division/sécteur vous vou­lez tra­vail­ler un jour?
Je n’ai pas de grand rêve à part de maî­tri­ser par­fai­te­ment l’Allemand pour pou­voir reus­sir et finir ma for­ma­tion en Neu­ro­lo­gie ( je com­mence en décem­bre) . Je veux finir ce dont j’ai com­mencé et pour­quoi pas m’installer pour de bon en Alle­ma­gne et pra­ti­quer la Neu­ro­lo­gie qui s’enrichit d’année en année.

Merci beau­coup pour l’interview et bon cou­rage!

» Hier gibt’s die deut­sche Über­set­zung des Inter­views.

, , , ,

Bisher gibt es noch keine Kommentare.

Antwort erstellen

Bitte melden Sie sich an, um einen Kommentar zu schreiben.